Le malware (maliciel) : qu’est-ce que c’est exactement et comment se protéger?

Cet article vous en expliquera davantage sur :

  • Ce qu’est un malware
  • La différence entre le malware et le virus informatique
  • Les types de malwares que l’on peut rencontrer
  • Les raisons derrière les attaques par malware
  • Les implications pour les PME
  • Comment se protéger contre les malwares

 

Services-geres

Le malware : un mal caché

Un malware, aussi nommé logiciel malveillant ou maliciel, est une méthode de cyberattaque qui s’exécute à l’aide d’un programme informatique installé sans que l’utilisateur n’en ait connaissance. Le maliciel fait donc rage en arrière-plan, pendant que l’utilisateur vaque à ses opérations courantes.

Avec la montée en occurrence des attaques par logiciel malveillant, il est important pour les dirigeants et les employés des PME de comprendre ce que sont les malwares et d’être conscient de leurs implications.

 

Malware ou virus informatique ?

Le terme virus informatique est très répandu dans le langage populaire et est utilisé pour désigner un large éventail de maliciels qui peuvent s’attaquer à nos appareils électroniques.

Dans les faits, le virus est une forme de logiciel malveillant. À l’instar du virus biologique, le virus informatique s’attaque au code informatique, qui dans le cas d’un humain est son ADN, pour y insérer son propre code malveillant et se propager sur la machine infectée.

 

Fonctionnement du malware

Comme il a été mentionné précédemment, le maliciel s’introduit sur l’appareil d’un utilisateur à son insu. Il procède ensuite à une variété d’opérations, selon sa nature, qui vont de l’extraction de données confidentielles, surveiller ou encore disséminer de la publicité sur l’appareil infecté.

Les maliciels peuvent envahir un appareil électronique de plusieurs façons. Ce peut être par le biais d’un courriel d’hameçonnage, d’un téléchargement ou d’une annonce Web sur un site légitime, mais qui mène vers un site Web non protégé qui procède ensuite à l’injection d’un code.

Le cybercriminel peut également exploiter le malware pour s’insérer entre les communications et échanges entre utilisateurs ou entre serveurs, c’est ce qu’on appelle une attaque de l’homme du milieu.

Par ailleurs, ce ne sont pas que les ordinateurs qui sont susceptibles de tomber sous les griffes d’un maliciel. En effet, tout appareil qui possède une connexion internet peut être infecté. Avec l’augmentation constante de l’utilisation de l’internet sur mobile et de l’internet des choses (IdO), les criminels de la toile sont en mesure d’atteindre un nombre sans cesse grandissant d’appareils. Ils peuvent être par la suite intégrés à un botnet dans le cadre d’une attaque par déni de service, par exemple.

 

Quels sont les différents types de malwares que l’on peut rencontrer ?

Il existe une variété de logiciels malveillants qui peuvent s’introduire dans votre appareil sans que vous en ayez conscience. Nous avons déjà traité les virus, qui se cachent habituellement à l’intérieur de logiciels ou documents légitimes. Ils produisent ensuite des copies et se propagent sur la machine infectée.

Il existe toutefois une panoplie de malwares qui possèdent chacun leurs caractéristiques spécifiques. En voici quelques-uns.

Cheval de Troie

Ce malware tire son nom du subterfuge de la guerre du même nom lors duquel des soldats grecs s’étaient cachés dans un énorme cheval de bois pour envahir la ville de Troie. Le cheval de Troie cherche à tromper l’utilisateur qui le télécharge en se faisant passer pour programme ou logiciel qu’il n’est pas. La majorité du temps, ils sont propagés par ingénierie sociale, en incitant par exemple un utilisateur à télécharger une pièce jointe infectée à l’aide d’un courriel frauduleux.

Une fois le cheval de Troie téléchargé, il peut ensuite détruire des documents de l’utilisateur ou encore permettre aux cyberpirates d’accéder à des informations sensibles.

Ver informatique

Ce type de maliciel a comme unique but de se multiplier à travers les appareils qu’il infecte. La plupart du temps, il utilisera un réseau d’ordinateurs pour se propager qu’il aura réussi à pénétrer en exploitant une faille de sécurité. D’où l’importance de protéger votre réseau interne. Les vers peuvent causer une multitude de problèmes sur le réseau : de la consommation de bande passante à la modification de fichiers sur les ordinateurs.

Cryptovirus

Aussi appelé rançongiciel, ce type de cyberattaque est de plus en plus prévalent dans le monde de la cybercriminalité. Il s’agit d’un logiciel malveillant qui menace l’utilisateur de publier les données de l’entreprise ou de bloquer toutes les données qu’il contient. En échange, le cyberpirate requiert une rançon pour débloquer les données ou ne pas divulguer les informations qu’il menaçait de dévoiler. Il s’agit purement d’une forme d’extorsion.

 

Les malwares et les PME

Vous le savez sans doute, les grandes compagnies investissent des milliards de dollars dans la cybersécurité et ils attribuent de plus en plus de ressources à la protection de leurs systèmes. Toutefois, ils sont conscients que certaines petites et moyennes entreprises ne disposent pas des moyens nécessaires pour se protéger. C’est pourquoi ce type d’entreprise est le plus visé par les cyberattaques.

D’autre part, l’évolution rapide des technologies de l’information au cours des dernières années, rend de plus en plus difficile de maintenir ses connaissances à jour et suivre les bonnes pratiques de cybersécurité.

Finalement, si les grosses entreprises possèdent généralement les ressources pour se remettre d’une attaque par malware, il peut en être tout le contraire pour les petites organisations. En effet, ces attaques représentent des coûts financiers énormes en plus de coûts intangibles comme la perte de clientèle ou une atteinte à leur image de marque. Vous êtes-vous déjà demandé si vous étiez en mesure de vous remettre d’une cyberattaque ?

 

Comment se protéger contre les malwares

Il existe plusieurs méthodes pour se protéger contre les maliciels. Dans les faits, il est important de maximiser son niveau de tolérance au risque en combinant les nombreux outils à votre disposition. Norton, une entreprise spécialisée dans les logiciels de cybersécurité, donne ses conseils pour réduire les risques de cyberattaques par malware.

Vous devez tout d’abord vous concentrer sur l’instauration de bonnes pratiques de sécurité en entreprise. Il existe de petits gestes quotidiens et des mesures de précaution que vous pouvez mettre en place et qui augmenteront grandement votre niveau de résistance.

Ensuite, il est important de mettre à jour vos logiciels régulièrement. Ces mises à jour servent en partie à fixer des failles de sécurité qui peuvent être exploitées par des cybercriminels. Oui, par moment c’est long et on dirait qu’elles n’arrivent jamais au bon moment, mais il s’agit d’une pratique nécessaire.

D’autre part, effectuez régulièrement des sauvegardes de vos données. Il faut vous préparer au pire ; vous ne savez jamais quand vous pouvez être victime d’une cyberattaque. Avec des sauvegardes adéquates, vous pourrez vous remettre sur pied rapidement.

Finalement, munissez-vous d’un outil qui vous permet d’analyser les pièces jointes des courriels que vous recevez. De multiples tentatives d’hameçonnage se font par le biais de courriels qui semblent légitimes, mais qui ne visent qu’à vous faire télécharger un fichier compromis. Dans ce cas, même si un employé commet un faux pas, la menace pourra être arrêtée avant qu’aucun dommage n’ait lieu.

 

PAL T.I. peut vous aider à vous protéger contre les malwares

Certains points abordés dans cet article ont soulevé chez vous des interrogations quant à la cybersécurité de votre organisation ? Contactez-nous dès maintenant ; la première consultation est gratuite. Nous évaluerons ensemble comment améliorer le niveau de cybersécurité de votre entreprise.

 

À Propos de Pal T.I

PAL T.I. Solutions informatiques est une entreprise qui se spécialise dans la prestation de services informatiques et technologiques auprès des entreprises québécoises. Sa mission est d’offrir aux entreprises québécoises des services informatiques adaptés à leurs besoins. En agissant comme un département T.I. externe, elle prend en charge toutes les tâches informatiques d’une entreprise pour lui permettre de se concentrer sur ses activités d’affaires. Elle y arrive en collaborant étroitement avec ses clients et en mettant leurs intérêts au centre de ses préoccupations.

Migration de Windows 7 vers Windows 10 : le temps presse

Migration de Windows 7 vers Windows 10 : le temps presse14 janvier 2020. Si cette date n’est pas déjà encerclée dans votre agenda, il est grand temps de le faire. Cette journée marquera la fin du support de Windows 7 par Microsoft. Cela signifie donc que, dans la...

5 facteurs qui démontrent que vous être prêts à travailler avec un fournisseur de services TI

L’optimisation et l’entretien des TI sont malheureusement trop souvent laissés de côté. Toutefois, en collaborant avec un fournisseur de services TI, vous pourrez corriger tous les éléments qui ont été délaissés lors des dernières années. Vous vous débarrasserez ainsi d’une dette technologique qui, à long terme, pourrait nuire à votre organisation.

Voici donc cinq facteurs qui indiquent qu’il est temps de faire affaire pour un fournisseur de services TI.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pal-ti-ebook

Télécharger notre E-Book

Vous y trouverez les bénéfices d'optimiser ses systèmes d'information en entreprise

Vous avez bien reçu notre E-book par mail !